Accueil / Culture / René Angélil, le mari de Céline Dion, est mort
celine

René Angélil, le mari de Céline Dion, est mort

celine

Agé de 73 ans, l’agent artistique et l’époux de la chanteuse canadienne souffrait depuis de nombreuses années d’un cancer de la gorge.

L’agent artistique et le mari de la chanteuse Céline Dion, René Angélil, est mort à l’âge de 73 ans, annonce le porte-parole du couple jeudi soir. “C’est avec une profonde tristesse que nous vous annonçons que René Angélil est décédé” à son domicile de Las Vegas, dans le Nevada, à l’ouest des Etats-Unis, des suites d’un cancer, selon un communiqué de Marc Olivier. Un décès qui intervient à l’aube de ses 74 ans qu’il allait fêter le 16 janvier.

 

C’est avec une profonde tristesse que nous vous annonçons que René Angélil, 73 ans, est décédé ce matin à sa résidence…

Posté par Celine Dion sur jeudi 14 janvier 2016

Déjà traité à la fin des années 1990 pour un cancer de la gorge, René Angélil luttait à nouveau contre la maladie depuis décembre 2013. “Nous avons demandé à plusieurs reprises aux médecins combien de temps il nous reste, confiait en août Céline Dion à USA Today. Trois semaines, trois mois? René veut savoir. Mais ils disent qu’ils ne savent pas.”

Elle racontait dans son entretien que René voulait “mourir dans ses bras”.

A l’été 2014, Céline Dion suspend la série de spectacles à Las Vegas pour rester auprès de son mari malade. Mais c’est sur la demande insistante de René Angélil, qui a depuis cédé le destin de la carrière de Céline à son ami d’enfance, Aldo Giampaolo, que Céline va reprendre ses concerts en août dernier.

Un parcours vertigineux

Né en janvier 1942 à Montréal d’un père d’origine syrienne et d’une mère canadienne d’origine libanaise, René Angélil a commencé sa carrière dans les années 1960 avec le groupe yéyé Les Baronets avec un ami d’enfance, Pierre Labelle. Après la dissolution du groupe, il devient l’agent de Ginette Reno, chanteuse et actrice canadienne et immense star dans son pays.

La mère de Céline Dion décide d’envoyer une maquette de sa fille alors âgée de seulement 12 ans en 1981. A cette période, René Angélil n’a plus aucun artiste à représenter. Musicalement, c’est le coup de foudre, il décide de se consacrer entièrement à la carrière de la jeune chanteuse. Il hypothèque même sa maison pour produire l’artiste.

“Un miracle s’est produit”, devait avouer René Angélil un peu plus tard. “Quand j’ai entendu cette voix-là, je n’avais jamais rien entendu de tel. Pour moi c’est la plus belle voix du monde”.

Un duo professionnel qui va rencontrer le succès et se hisser au sommet du monde musical. La chanteuse aurait vendu plus de 230 millions de disques. Une carrière couronnée d’un Oscar pour sa chanson My Heart Will Go On, la bande originale du film Titanic.

“Un rapport fusionnel”

Derrière le succès, c’est une véritable histoire d’amour qui va naître. De 26 ans son aîné, l’annonce de leur idylle à la fin des années 80 a fait le bonheur des magazines people et… un grand froid avec la famille de la chanteuse. “Ma mère a voulu le tuer”, devait confier Céline Dion après la réconciliation.

Céline Dion et René Angélil vont se marier en 1994. Une union qu’ils renouvelleront six ans plus tard à Las Vegas de manière fastueuse avec chameaux, porteurs et musique orientale. Le 25 janvier 2001 naîtra René-Charles, le premier fils du couple aujourd’hui âgé de 14 ans. Les jumeaux Eddy et Nelson naîtront le 13 octobre 2010.

Les drapeaux en berne

L’annonce de la mort de René Angélil a été un véritable choc au Canada, et notamment au Québec. “Un géant du monde artistique nous quitte”, a posté sur Twitter Mélanie Jolie, la ministre canadienne du patrimoine.

“Mes sympathies les plus sincères à la famille et aux proches de René Angélil, particulièrement à son épouse Céline Dion et ses enfants”, a tweeté le Premier ministre canadien, Justin Trudeau, dans un message en anglais et en français.

Le maire de Montréal a annoncé que les drapeaux sur les bâtiments officiels seront en berne. “Mes pensées et prières pour Céline, ses enfants, sa famille et ses proches”, a tweeté Denis Coderre. Nous quitter à 73 ans, c’est beaucoup trop jeune.”

 

bfmtv

Voir aussi

cinema-la-nuit-de-la-lune-aveugle-en-celebration-du-14-janvier

Cinema : « La nuit de la lune aveugle » en célébration du 14 janvier

La cinéaste tunisienne Khadija Lemkacher a choisi de projeter son film “La nuit de la ...

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *